Actualité du mois

Christine : un savoir-faire qui se modernise du côté de la broderie à Priay !

Des réalisations
Précédent
Suivant

Après une vie bien remplie et après plusieurs années sur les routes, Christine a décidé de poser ses valises, de se ressourcer chez elle à Priay, et de réaliser une passion, la broderie. Pourtant « c’est une coïncidence, je me suis re­trouvée devant une machine professionnelle en train de broder et je me suis prise de passion pour la broderie, je ne l’ai pas apprise à l’école, c’est au hasard d’une rencontre » explique-t-elle. Attention, pas la broderie à la main, la bro­derie modernisée !

LE POUVOIR DE TOUT FAIRE

« Je numérise le motif qui me plaît, je le mets au format broderie, je peux faire ce que je veux » et c’est justement ce qui fascine Christine, le pou­voir de créer ce qu’elle veut sur des supports différents. C’est tout un art de broder, elle utilise l’ordinateur, elle programme le logiciel, elle lance les informations, et la machine à broder profes­sionnelle de 10 fils réalise ce qui est comman­dé. « Tout est numérisé », Christine intervient ensuite pour positionner le tissu sur la machine, le changer de place, de côté, voire le découper, et la machine termine le travail. La machine fait exactement le tracé défini à raison de 9900 points par minute. Une minutie possible unique­ment avec la performance de l’ordinateur. Un seul bémol peut-être, la broderie nécessite la technique du cerclage et ce n’est pas toujours possible avec certains supports sortis d’usine.

LES CRÉATIONS EN COUTURE.

Non, la broderie n’est pas désuète, on peut trans­former un simple morceau de tissu en œuvre d’art grâce à elle. On customise une chemise un peu trop banale. Mais Christine s’adresse plus aux bébés, aux cadeaux de naissance, aux aspects décoratifs visibles. Justement, « le pro­blème de la broderie, c’est que c’est très beau à voir ou à toucher, mais en photo, cela ne rend rien, la broderie n’est pas du flocage ». La brode­rie est la technique de personnalisation textile la plus noble. Elle vient sublimer tous les textiles sélectionnés par sa précision et son rendu fidèle des couleurs. Le relief donné par l’épaisseur des fils ainsi que la qualité des couleurs subliment le textile. Ce n’est pas anodin si les plus grandes marques de prêt-à-porter font confiance à cette technique pour leur personnalisation. Quant au flocage, c’est un transfert sur du textile, il existe donc quelques aspérités du fait de la matière transférée. Les tissus travaillés en priorité par la brodeuse sont des cotons, des éponges, du polaire min<y ou normal, du molleton, et tou­jours des tissus de très belle qualité et de toute beauté. Christine Luvini reçoit facilement mais sur rendez-vous, chez elle, elle aime présenter ce qu’elle réalise, ce qu’elle confectionne, elle conseille. Le plus important c’est que la cliente reparte contente du cadeau qu’elle va offrir ou se faire. Un coup d’œil sur le site permet de dé­couvrir ses réalisations, www.brodloisirs.com